Mes genoux


Dans ma perte de poids, le plus difficile à gérer au quotidien ce sont mes genoux. Ils ne m’accompagnent pas toujours dans mes séances de sport et deviennent même rapidement des ennemis dans mes entraînements.

En 2008 suite à une luxation de la rotule, on me détecte trois malformations de naissance:

  • La dysplasie Fémoro-Patellaire: ce qui veut dire que la trochlée du fémur est plate et que ma rotule aussi. Normalement la rotule forme un V qui vient se caler dans le V de la trochlée.
  • Une patella bi partita : c’est lorsque la rotule n’a pas bien fusionnée et qu’elle se présente en deux parties, dans mon cas la rotule est presque entière et j’ai juste un  petit bout d’os qui n’est pas relié.
  • Hyperlaxité ligamentaire: vulgairement parlant on peut dire que je suis très souple.

Entre 2008 et 2009 ma rotule gauche s’est luxée à 16 reprises. J’ai vu des spécialistes et des chirurgiens qui m’ont tous préconisé de me faire opérer. J’ai repoussé plusieurs fois jusqu’au jour où ma rotule s’est dérobée alors que je marchais tranquillement.

En Avril 2009 le chirurgien me fait une transposition de la tubérosité tibiale antérieure (c’est un peu barbare comme terme, je vous l’accorde). Cette opération consiste à découper le morceau d’os où vient s’insérer le tendon rotulien , le baisser de quelques millimètres, le fixer avec deux vis, creuser la trochlée pour former une nouvelle gorge pour la rotule.

 

 En février 2010 je pars pour la première fois au ski, j’ai le malheur de tester la luge… Avant de faire une dernière descente, je m’assois et la rotule se luxe pour la première fois en post opératoire.

Je me fais retirer les vis en Avril 2010 et précise au chirurgien ce petit accident de parcours. Il me dit que c’est très rare que ça arrive et que si cela se reproduit il pourra rajouter une « ceinture » à la rotule étant donné qu’il venait de mettre les « bretelles ».

Décembre 2010, accident de la voie publique. Alors que je traversais sur un passage piéton, une voiture ne freine pas à temps et vient me percuter au niveau du genou droit. Une entorse grave est détectée, par chance, mon hyperlaxité m’a évité la rupture des ligaments.

Février 2012, deuxième luxation sur le genou droit, je décide de consulter un chirurgien pour éviter le même calvaire qu’avec mon genou droit. En Mai 2012 je subis la même opération que sur le genou gauche.

Je suis globalement satisfaite de ces opérations, la première a été très douloureuse alors que la deuxième ne l’a presque pas été. La phase de rééducation est assez longue et la fonte du quadriceps extrêmement rapide. Il faut compter au moins 10 mois pour récupérer la même force musculaire que j’avais en pré opératoire.

Après ces deux opérations les chirurgiens m’ont conseillé de ne pas faire de sport à changement de direction (tennis, foot, volley, hand) ou trop traumatisant pour les genoux (brasse, course à pied…).

En Mai 2014 je me lance dans mon régime et dans la course à pied (je suis un peu rebelle sur les bords). En Novembre 2014 de fortes douleurs au genou droit me font passer sur la table d’opération pour retirer les vis de la dernière opération.

Je continue à courir, je progresse, je prends en endurance, en vitesse. Lorsque l’on passe d’un rythme de vie sédentaire à celui où l’on va courir plusieurs fois par semaine, ça donne des ailes. Je fais beaucoup de renforcement musculaire pour la course à pied mais je passe au-dessus des douleurs de mes genoux.

A plusieurs reprises après des courses officielles où je me fais un peu violence, je remarque que mon genou gauche a une tendance à gonfler, il est très douloureux. Quand je fais mon fractionné, je sens à deux reprises la rotule qui est à deux doigts de se dérober.

En Juillet 2015 je participe à un cours de Body Pump. Je vois avec le professeur pour faire des minis squats car je sens mon genou instable. Le soir-même, alors que je prenais un verre, je décide de croiser les jambes. La rotule gauche vient de se luxer pour la deuxième fois en post opératoire.

Depuis Juillet elle n’est pas revenue dans l’axe et persiste à rester sur le côté. Elle est en position haute et basculée latéralement. Le 1er Novembre je décide d’arrêter la course à pied. En décembre je vois le chirurgien qui m’indique qu’à chaque flexion et extension la rotule ne vient pas se ranger dans sa gorge, je me vois donc dans l’impossibilité d’exercer un sport qui sollicite les jambes (course, vélo, piscine…). Après examen du genou, des radios et IRM, le chirurgien confirme son diagnostic et me présente le fautif: le ligament fémoro patellaire (MPFL)

Ce ligament rotulien interne s’oppose normalement au déplacement de la rotule vers l’extérieur, mais depuis ma dernière luxation il est distendu et ne fait donc plus son travail. En avril prochain je subirais une reconstruction du MPFL qui consiste à prélever un tendon sur mon muscle ischio-jambier pour faire une greffe en tendant ce dernier entre le fémur et la rotule.

reconstruction

Le 8 avril 2016 je subis donc une ligamentoplastie fémoro patellaire à la Pitié Salpétrière. Les douleurs post op sont infimes, la perte du quadriceps expresse. Après quelques séances de kiné je retrouve une jolie flexion et un semblant de quadri. Je suis arrêtée deux mois et demi.

J’arrive ensuite à lever ma jambe à la force du muscle, problème, une douleur aiguë se présente au niveau de la rotule. 4 mois après l’opération je ne peux toujours pas faire de vélo, descendre et monter les marches normalement, ou supporter la position assise toute une journée. Je revois le chirurgien qui pense à une tendinite rotulienne. Me revoilà avec 20 séances supplémentaires de kiné avec un protocole de Stanish à appliquer.

A suivre

Publicités

5 réflexions sur “Mes genoux

  1. Laclv dit :

    Bonjour, je te suis sur Instagram depuis un petit moment et récemment on m’a diagnostiqué une dysplasie trochléenne. Lorsqu’on m’a expliquer en quoi cela consistait j’ai de suite pensé à tes genoux dont tu nous parle régulièrement… Visiblement j’avais vu juste… Ayant une dysplasie et une lésion du ménisque j’aurai aimer te poser quelques questions… Avec quels examen a-t-on su que tu avais tous ces soucis ? Radio uniquement ou irm ? (Pour moi détection à la radio et irm dans 1semaine) Dans mon cas mes douleurs au genou gauche sont apparus subitement, dans ton cas est ce qu’il y a eu des signes avant coureurs ? Merci pour cet article et j’espère que ça ira en s’arrangeant pour toi !

    Aimé par 1 personne

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Bonjour 🙂 Alors ils m’ont détecté ça tout d’abord à la radio puis pour bien voir mes lésions j’ai fait un scanner (pour le premier genou) ensuite pour les opération ils ont dû mesurer la hauteur de mes rotules donc avoir une vue des deux genoux. Non je n’avais aucune douleur jusqu’au jour où j’ai fait ma première luxation qui a « déclenché » le reste. Si je n’avais pas eu ce premier choc et mon accident j’aurai très bien pu vivre avec ces pathologies. Les interventions se font lorsque l’instabilité est « osseuse » et que la rééducation avec les séances de kiné ne font plus effet. J’espère t’avoir éclairé, en tout cas n’hésites pas 🙂

      J'aime

  2. ally dit :

    merci bcp pour ce blog qui me motive pas mal dans ma motivation et mon suivi, je suis plus reguliere et organisée dans cette chasse aux kilos superflus. je prends cela comme un défi malgré moi aussi mes problemes de genoux du^s à ce poids en trop qui me les a bousillé!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s