Commencer la course à pied


Quand je me suis mise au régime et que j’ai voulu commencer la course à pied voilà la définition que j’ai donné à ce sport :

Course à pied : Sport où l’on court après rien, où l’on crache ses poumons, où l’on se retrouve avec des courbatures à certains muscles dont on ignore l’existence jusqu’à présent. Sport difficile en hiver quand il fait froid et compliqué l’été quand il fait chaud. Sport où on à l’impression de vendre du rêve lorsque l’on court alors qu’en photo on ressemble à un dinosaure sortie tout droit de Jurassic Park. Torture physique mais surtout psychologique quand on voit des habitués nous dépasser avec une aisance sans nom. Sport où le temps est long, où les mètres durent aussi longtemps qu’un cours de maths au lycée.

Oui, je le dis souvent, c’est comme pour les maths, il y a des gens qui sont faits pour, qui y arriveront dès la première fois (cette catégorie est d’ailleurs très escagassante)  et les autres qui devront pratiquer avec acharnement pour réussir (j’en fais partie).

Rentrons à présent dans le vif du sujet : Comment commencer à courir

Alors, il faut savoir que je suis un peu une acharnée, j’ai des gros problèmes aux genoux qui normalement m’obligent à faire uniquement du vélo et du crawl, mais je suis une rebelle et j’aime les choses compliquées. Quand j’ai commencé à courir, je me refusais de marcher, je courais ce que je pouvais puis je rentrais.

J’ai commencé par 250 mètres en descente, puis j’ai prolongé de 250 mètres, jusqu’à réussir à courir le kilomètre de descente en bas de chez moi, le challenge suivant a été de réussir à le remonter. J’ai donc réussi en un mois à faire 2 km dont 1 km en montée. Puis trois mois après je courais 10 km

Lorsque vous commencez et que vous avez acheté votre paire de chaussures ciblez votre objectif, votre temps, votre distance. Ne visez pas trop haut, donnez vous la chance d’atteindre votre but.

Si vous visez 20 minutes et que vous ne les tenez pas en courant, n’hésitez surtout pas à marcher! Ce n’est pas une honte, au contraire, ça vous aidera à reprendre votre souffle et à repartir. Ne partez pas avec des écouteurs dans les oreilles, votre respiration et votre rythme cardiaque se caleront dessus, et dès une nouvelle chanson, ils s’adapteront, c’est le meilleur moyen d’avoir un point de côté.

Ensuite, avant chaque sortie il faut boire beaucoup, l’hydratation est une pièce essentielle de la réussite de votre run, mais également de la prévention des douleurs musculaires post-run. Pareillement, à la fin de votre sortie buvez beaucoup également. Vous aurez sûrement des courbatures, je vous conseille donc d’appliquer cette huile à la fin de votre sortie pour les prévenir et les anticiper (parce que anticiper c’est gagner youhou!).

N’en faites pas trop au début, limitez-vous à deux sorties par semaine, il faut être progressif mais surtout constant dans son entraînement. N’essayez pas de courir vite, essayez surtout de d’augmenter votre temps de course, pour trouver votre rythme c’est simple, il faut pouvoir tenir une conversation en courant (j’ai beaucoup ri quand on m’a dit ça, car même en courant lentement je ne pouvais pas sortir un son de ma bouche).

Au début j’avais un rythme de 8.34 minutes/kilomètres, c’est à dire que je courais 5 km en 43 minutes, maintenant je cours 5 km en 26 minutes soit un rythme de 5.23 minutes/kilomètres. Tout est une question de persévérance.

La course n’est pas un sport simple, cela demande de la motivation, de la volonté et de la rigueur dans l’entraînement, mais grâce à tous ces éléments les progrès arrivent rapidement. Il ne faut rien lâcher, et pour ceux qui seraient tentés d’abandonner, inscrivez-vous à une course trois mois à l’avance et choisissez une distance que soit vous avez déjà atteint ou soit que vous souhaitez vous fixer en objectif, c’est le meilleur moyen de rester motivé. Vous verrez qu’après votre première course officielle, même si vous avez pesté pendant tout le parcours et que vous vous êtes juré à vous-même de ne plus courir, la fierté que vous aurez en passant la ligne d’arrivée vous fera oublier toute la galère endurée, et votre premier réflexe en rentrant chez vous sera de chercher une nouvelle course à faire.

Alors, elle est pour quand cette première sortie ?

26 réflexions sur “Commencer la course à pied

  1. curvyinshape dit :

    Juste on dit « le vif du sujet » et pas le « vide » ah ah
    Moi j’ai couru pendant longtemps en faisant un peu n’importe quoi et puis j’ai arrêté. je me suis mise au fitness et j’ai repris la course la semaine dernière, c’est pas fameux mais je pense mieux courir qu’à l’époque où je m’entêtais à courir sans but et sans structure.
    Je m’y remets et ton article a juste confirmé ce que je savais déjà =)

    J'aime

  2. stella dit :

    Coucou moi j’ai commencé il y a deux semaines le tapis de course à raison de deux fois par semaine 30min. Ma dernière séance à était fatal j’ai trop pousser mon corps. Mentalement j’en avais besoin (problème personnel) évacué mon stresse, mon mal être et ma tristesse. Mais mon corps n’a pas suivi dans la nuit j’ai une douleur au talon qui est survenu. Et maintenant je suis dégouté car j’avais hâte d’être à dimanche pour mes 30min de tapis. Donc repos pour moi pendant un petit temps. Merci pour ton Jolie article

    J'aime

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Arf je vois… il faut surveiller la douleur, peut-être que ta foulée s’appuie trop sur le talon, si la douleur persiste va voir le médecin quand même ça serait dommage de se faire une blessure plus importante !
      Ravie qu’il te plaise 🙂

      J'aime

  3. Cymrucorris dit :

    Coucou article très intéressant pour les débutants 🙂 le plus dur étant d’accepter d’être patient (ce qui n’est pas spécialement mon cas…). J’ai commencé il y a un an et j’ai adopté cette attitude : la première sortie, c’était alternance 30s marche 30s course, limite pas besoin de douche après :-D! Mais au moins, je n’étais pas dégoûtée et j’y suis retournée avec plaisir! Maintenant je peux courir 10 km (lentement mais sûrement…) et je suis inscrite au Run In Lyon, chose que je n’aurais jamais cru possible il y a 18 mois! J’ai appris à être fière de mes progrès (même s’ils étaient lents) et fière d’atteindre mes objectifs (avec aussi 27 kgs en moins au passage!) Je te suis depuis quelques temps sur Instagram et mon côté mère poule me fait te dire de quand même te ménager car tu as un parcours superbe et que les genoux sont très très fragiles (mais tu le sais mieux que moi! En tous cas, bravo!

    Aimé par 1 personne

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Hello! Merci pour ton commentaire, et surtout bravo à toi pour ton parcours ! Oui je fais attention, comme dimanche je me suis arrêtée quand j’ai sentie la douleur, et maintenant mes prochains runs se feront de la même manières: à la sensation… J’ai pour objectif de terminer le marathon, peut importe le temps que ça prendra, mais je suis déterminée :p

      J'aime

  4. Lolita dit :

    Bravo pour ton blog il est très bien et plus super motivant, je t’ai découvert il y a peu sur Instagram et j’ai toute suite été admirative de ton parcourt. Je viens de me mettre a courrir pour l’instant j’y vais 3 fois par semaine à peu près 20min a chaque fois, il m’est difficile de faire plus! J’espère vraiment que je vais m’améliorer et pas me dégoûter de ne pas arriver à courrir plus longtemps. En plus de ça je fais également les séances d’abdos/gainage mais ça aussi dur, dur.. J’ai super mal au ventre maintenant. En tout cas je peux compter sur ton blog pour me motiver à chaque fois! Comment as tu fais pour ne pas te décourager et passer au dessus de la douleur? Bonne continuation et bon courage pour tes courses 😀

    Aimé par 1 personne

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Merci beaucoup!!
      C’est déjà très bien comme sorties!! Tu as une très bonne routine, c’est top!
      Si j’ai vraiment mal je fais des pauses dans mes entraînements, le but n’est pas de se blesser à long terme! et pour pas me décourager… c’est simple, si j’arrête je perds rapidement au niveau souffle et résistance, alors je me dis que ça ne vaut pas le coût d’arrêter vu les efforts fournis 😉

      J'aime

  5. Sophie dit :

    Bravo pour ce blog et pour ton parcours ! je suis comme toi au départ, même poids et même taille… mais 25 ans de plus !!! et pourtant je me reconnais dans ce que tu dis, et ça me donne envie de m’y mettre ! j’ai longtemps couru, j’ai même fait un marathon pour me tester , c’était une expérience incroyable, qu’il faut avoir vécu une fois dans sa vie :!!! mais hélas des problèmes de santé m’ont forcé à arrêter la course…. et les kilos sont revenus au galop !! j’ai retenté de trottiner récemment, mais j’ai trop mal aux genoux…. perdre du poids devient urgent ! en tout cas bon courage et je suivrai tes exploits de près 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s