Commencer la course à pied


Quand je me suis mise au régime et que j’ai voulu commencer la course à pied voilà la définition que j’ai donné à ce sport :

Course à pied : Sport où l’on court après rien, où l’on crache ses poumons, où l’on se retrouve avec des courbatures à certains muscles dont on ignore l’existence jusqu’à présent. Sport difficile en hiver quand il fait froid et compliqué l’été quand il fait chaud. Sport où on à l’impression de vendre du rêve lorsque l’on court alors qu’en photo on ressemble à un dinosaure sortie tout droit de Jurassic Park. Torture physique mais surtout psychologique quand on voit des habitués nous dépasser avec une aisance sans nom. Sport où le temps est long, où les mètres durent aussi longtemps qu’un cours de maths au lycée.

Oui, je le dis souvent, c’est comme pour les maths, il y a des gens qui sont faits pour, qui y arriveront dès la première fois (cette catégorie est d’ailleurs très escagassante)  et les autres qui devront pratiquer avec acharnement pour réussir (j’en fais partie).

Rentrons à présent dans le vif du sujet : Comment commencer à courir

Alors, il faut savoir que je suis un peu une acharnée, j’ai des gros problèmes aux genoux qui normalement m’obligent à faire uniquement du vélo et du crawl, mais je suis une rebelle et j’aime les choses compliquées. Quand j’ai commencé à courir, je me refusais de marcher, je courais ce que je pouvais puis je rentrais.

J’ai commencé par 250 mètres en descente, puis j’ai prolongé de 250 mètres, jusqu’à réussir à courir le kilomètre de descente en bas de chez moi, le challenge suivant a été de réussir à le remonter. J’ai donc réussi en un mois à faire 2 km dont 1 km en montée. Puis trois mois après je courais 10 km

Lorsque vous commencez et que vous avez acheté votre paire de chaussures ciblez votre objectif, votre temps, votre distance. Ne visez pas trop haut, donnez vous la chance d’atteindre votre but.

Si vous visez 20 minutes et que vous ne les tenez pas en courant, n’hésitez surtout pas à marcher! Ce n’est pas une honte, au contraire, ça vous aidera à reprendre votre souffle et à repartir. Ne partez pas avec des écouteurs dans les oreilles, votre respiration et votre rythme cardiaque se caleront dessus, et dès une nouvelle chanson, ils s’adapteront, c’est le meilleur moyen d’avoir un point de côté.

Ensuite, avant chaque sortie il faut boire beaucoup, l’hydratation est une pièce essentielle de la réussite de votre run, mais également de la prévention des douleurs musculaires post-run. Pareillement, à la fin de votre sortie buvez beaucoup également. Vous aurez sûrement des courbatures, je vous conseille donc d’appliquer cette huile à la fin de votre sortie pour les prévenir et les anticiper (parce que anticiper c’est gagner youhou!).

N’en faites pas trop au début, limitez-vous à deux sorties par semaine, il faut être progressif mais surtout constant dans son entraînement. N’essayez pas de courir vite, essayez surtout de d’augmenter votre temps de course, pour trouver votre rythme c’est simple, il faut pouvoir tenir une conversation en courant (j’ai beaucoup ri quand on m’a dit ça, car même en courant lentement je ne pouvais pas sortir un son de ma bouche).

Au début j’avais un rythme de 8.34 minutes/kilomètres, c’est à dire que je courais 5 km en 43 minutes, maintenant je cours 5 km en 26 minutes soit un rythme de 5.23 minutes/kilomètres. Tout est une question de persévérance.

La course n’est pas un sport simple, cela demande de la motivation, de la volonté et de la rigueur dans l’entraînement, mais grâce à tous ces éléments les progrès arrivent rapidement. Il ne faut rien lâcher, et pour ceux qui seraient tentés d’abandonner, inscrivez-vous à une course trois mois à l’avance et choisissez une distance que soit vous avez déjà atteint ou soit que vous souhaitez vous fixer en objectif, c’est le meilleur moyen de rester motivé. Vous verrez qu’après votre première course officielle, même si vous avez pesté pendant tout le parcours et que vous vous êtes juré à vous-même de ne plus courir, la fierté que vous aurez en passant la ligne d’arrivée vous fera oublier toute la galère endurée, et votre premier réflexe en rentrant chez vous sera de chercher une nouvelle course à faire.

Alors, elle est pour quand cette première sortie ?

Publicités

26 réflexions sur “Commencer la course à pied

  1. Lou dit :

    Bonjour Camille!
    Je te suis depuis pas mal de temps sur instagram mais ce n’est que maintenant que je me décide à te poster ce commentaire!
    Je suis très admirative de ton parcours et je t’avoue vouloir me mettre sérieusement au régime mais ne pas trop savoir comment m’y prendre et ton blog (super bien fait au passage) ma permis d’y voir un peu plus clair !
    Tes articles sur la course sont réellement motivant mais, bien qu’en connaissance de toutes les vertus de ce sport j’ai beaucoup de mal à m’y mettre (je fais partie des personne capable de taper une heure de vélo mais qui perdent leurs poumons au bout de deux minutes de running) je vais tester tes conseils ! Et si ça marche avec moi tu peux considérer que tu as accompli un véritable miracle ! 😂
    Au niveau de ton alimentation est ce que tu t’es fait aidée par une nutritionniste ?
    Merci de ta réponse et de tes super conseils!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s