Comment bien choisir ses chaussures de course


Avant de se lancer dans la course à pied, il faut d’abord être bien chaussé.

Beaucoup de personnes, et j’en ai fait partie, se lance dans le running avec une vieille paire de baskets qui trône un peu par hasard dans le placard à chaussures.

Les personnes qui présentent une obésité ou un surpoids se doivent encore plus de bien choisir leurs chaussures avant de débuter. En effet, les diverses innovations en matière de running permettent à présent de choisir ses futures baskets selon son poids, sa foulée, l’orientation de l’entraînement, et la fréquence d’entraînement.

Il ne faut surtout pas hésiter à tester plusieurs paires en magasin et de demander conseils aux vendeurs avant d’investir dans sa première paire.

Quand j’ai acheté mes baskets, je les ai prise sur internet sans les essayer avant (erreur n°1 à ne pas reproduire), j’avais opté pour les Nike Flex Run 2013. Il s’est avéré que cette paire me correspondait parfaitement, je n’ai pas eu de problèmes particuliers, mais avec les kilomètres qui commençaient à s’accumuler et les semelles qui s’usaient (erreur n°2 à ne pas reproduire), j’ai dû me résigner à acheter une nouvelle paire et c’est là que les soucis sont arrivés…

J’ai donc refait un achat en ligne, toujours sans essayer (erreur n°1 à ne pas reproduire) et j’ai opté pour le modèle Asics Gel Excel33 3 W qui est adapté aux personnes présentant une foulée pronatrice. J’ai alterné pendant quelques sorties les deux paires pour ne pas qu’il y ait de changement violent… Oui mais voilà, avec cette légère correction (dont j’ai besoin) j’ai déclenché une périostite tibiale .

Un peu dépitée, je vais à la boutique marathon de Bercy pour demander conseils (chose à faire n°1), ce magasin possède une piste pour tester et analyser notre foulée qui peut être de trois types différents (pronatrice, universelle ou supinatrice) et qui permet de mieux cibler les besoins des coureurs. On me conseille donc de prendre des chaussures à la foulée universelle, et après trois paires de testées en trottinant dans le magasin, j’opte pour les Adidas Glide Boost en 40 2/3 alors que je fais du 39 et qu’avant, toutes mes chaussures de running étaient en 39 (erreur n°3 à ne pas reproduire).

Chaque vendeur, dans les magasins de sport (y compris Décathlon) vous demanderont si vous souhaitez courir sur route, chemin ou un peu des deux, quels sont vos objectifs en terme de distance (petites distances, semi ou marathon) et votre fréquence de course dans la semaine ou dans le mois.

Sur ce, je prends rendez-vous chez mon podologue (chose à faire n°2), ayant subit plusieurs opérations des genoux, présentant une ultra élasticité au niveau des chevilles et m’étant lancée dans le run lorsque j’étais obèse j’aurais dû y aller bien avant et ne pas attendre 11 mois après le début de la course à pied (erreur n°4 à ne pas reproduire). Verdict, j’ai bien une pronation mais plus prononcée d’un côté, il me prépare donc mes semelles à installer dans mes chaussures à foulée universelle. 

Les premiers runs ont été compliqués, des ampoules sous les voûtes plantaires sont apparues mais ça n’a duré que le temps de l’adaptation (soit 3 sorties) depuis tout va bien et je sais ce que j’ai à faire la prochaine fois que je change de chaussures.

Voici donc un récapitulatif des choses à faire :

  • Demander conseils dans une boutique spécialisée.
  • Tester plusieurs paires avant de choisir.
  • Demander quelle est votre foulée.
  • Si vous avez des antécédents (genoux, hanches, chevilles) et que vous présentez un surpoids ou vous êtes en situation d’obésité: consulter un podologue.

Et des choses à ne pas faire:

  • Acheter sans essayer avant.
  • Prendre une paire de running à la même pointure que ses chaussures de ville (toujours opter pour une pointure en plus minimum, les pieds gonflent durant l’effort et se retrouvent à l’étroit).
  • Ne pas consulter de podologue si vous présenter des antécédents médicaux liés au poids ou a des problèmes de hanches, genoux ou chevilles.
  • Ne pas attendre l’usure complète de ses chaussures de running (à savoir que pour une personne à corpulence « normale » les chaussures sont en générale à changer tous les 800km, mais cela varie selon votre activité et fréquence).

16 réflexions sur “Comment bien choisir ses chaussures de course

  1. Pitch dit :

    Bon j’ai fait l’erreur n°1 j’ai acheter ma paire de nike universelle tout poids sur internet.
    On m’a conseiller universelle pour débuter et après voir quel est ma foulée.
    Je compte pas courir de marathon, déjà si je courre une fois par semaine ça serai un miracle.
    Une fois que je suis chez moi j’ai beaucoup de mal a en sortir, je préfère dormir que de marcher ou autre.
    Par contre j’ai bien suivi les conseil j’ai pris une pointure de plus que celle de ville.

    SI je me met a bien courir j’irai voir un magasin spécialisé pour connaitre ma foulée.

    Comme je suis en obesité je vais pas courir de trop au début pour pas m’abimer les articulations qui souffre déjà a cause de mon poids.

    Aimé par 1 personne

      • Pitch dit :

        Bah je n’ai pas de douleur, mais je pense que mes articulations doivent souffrir avec les 30kg que j’ai pris.
        J’essaierai de voir avec mon podologue si il fait ce genre de semelles ou pas. Là il est en vacances.

        J'aime

  2. Rose lyne dit :

    Bonjour
    Tes conseils sont très utiles et indispensables.
    Je me suis récemment mise à la course sur les conseils de mon chéri adepte depuis longtemps ( parcours similaire :surpoids et envie de perdre donc course et rééquilibrage alimentaire) et je compte le faire régulièrement. Il a les mêmes conseils que toi et les 2 premières étapes validées ds ce sens. Et il me bassine pour aller voir le podologue… Ainsi la prochaine étape pour moi sera le podologue.
    Merci pr tes conseils et bonne continuation

    J'aime

  3. Vani8194 (@vmoreau94) dit :

    Merci pour cet article… Juste une remarque, je ne comprends pas trop un truc. Dans « choses à faire » tu parles d’aller chez le podologue si on a des problèmes de hanches, chevilles… et dans « chose à ne pas faire » tu dis ne pas aller chez le podologue si pb de hanches, chevilles… Je n’ai pas trop compris la différence… désolée si ma remarque est bête.
    Sinon moi j’ai fait comme toi, j’ai commencé avec une vieille paire de basket, qui me faisait des ampoules à chaque sortie… Heureusement mon niveau était tel que je n’allais pas bien loin 🙂
    Après j’ai voulu me rendre dans une boutique spécialisée, rue de la grande armée. On m’a fait faire un petit test pour voir ma foulée, on m’a fait choisir entre 3 paires. Mais avec des tailles beaucoup trop grandes pour moi… Je chausse du 36/37, et on ne m’a fait essayer que des 38 et voir même 39 pour une paire… J’ai réussi à convaincre la vendeuse que les chaussures étaient beaucoup trop grandes pour moi, qu’il me fallait une taille en dessous. Elle m’a proposé une paire d’Addidas en 37 2/3… Mais toujours trop grande, mais comme je n’y connaissais rien, et que la vendeuse me certifiait que c’est ce qu’il me fallait, je les ai prise. quelle erreur! J’ai fait une dizaine de sortie avec, à chaque fois en me disant, mais continue ton pied va s’y faire, c’est juste une question de temps. et non, toujours cette sensation de chaussure pas à ma taille et un mal de pied pas possible sur la plante des pieds, et à la fin je commençais même à avoir mal au tendon! j’ai fini par courir de moins en moins, jusqu’à ce que mon chéri m’emmène de force à décathlon pour choisir une nouvelle paire. Et là je suis tombé sur une super vendeuse marathonienne qui m’a super bien conseillée. J’ai maintenant une super paire de Asics en 37, dans lesquels je me sens super bien. J’ai du m’y adapté c’est sur, mais en 2/3 sortie c’était bon.
    Comme tu le dis, bien prendre conseille auprès de gens compétent, et surtout bien se sentir dans la chaussure!

    J'aime

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Alors oui cela peut porter à confusion mais je cite dans les choses à ne pas faire le fait de ne pas aller chez le podologue 🙂
      Pour la taille c’est normal, je lui ai fait la même remarque, mais lors d’un 10km en course officielle j’ai béni la conseillère qui m’avait faire prendre 1 taille 2/3 au-dessus car mes pieds avaient beaucoup gonflés dans l’effort, et maintenant je n’y prête plus cas et je continue à enchaîner 10km et plus 🙂 Je sais que asics taille petit d’où ton 37, mais cela dépend des marques

      J'aime

      • Vani8194 (@vmoreau94) dit :

        Ha oui en effet, j’ai loupé le « ne pas » looool 😉 désolée pour ma remarque!
        Pour le moment je me sens bien dans mes baskets, même sur des « grandes distances » (10-12 km, pour moi c grand loool). Mais je n’ai jamais testé en courses/compétition. Je verrai ça dans quelques semaines, première course le 4 septembre, pour un 10km… on verra si mes pieds supportent 🙂 et après j’adapterai mes achats. 😉

        J'aime

  4. stella dit :

    Bonsoir pour courir sur un tapis tes conseils s’applique aussi ? J’ai un faible budget et moi je veux juste courir 2fois par semaine pour ne vidé la tête. Penses-tu qu’il faut vraiment mettre le prix?
    Merci par avance

    J'aime

    • Ilesttempsdemaigrir dit :

      Bonjour, pour le tapis je ne serais quoi te dire, je ne suis pas pratiquante et donc je ne préfère pas t’induire en erreur. Je te conseille d’aller chez décathlon où tu trouveras pour tous les budgets, et préciser que tu ne cours que sur tapis 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s